La Minganie

 


par André Labelle

Une des plus belles régions du Québec, la Minganie est reconnue pour la Réserve du parc national de l’archipel de Mingan. Ce parc compte une multitude d’îles et d’îlots qui s’étendent sur plus de 150 Km entre Longue-Pointe-de-Mingan et Aguanish.

Au-delà du 50ième parallèle se trouve une trentaine d’îles calcaires et plus de mille îles et îlots granitiques d’une rare beautéé. Les îles de Mingan renferment de véritables trésors. Une faune diversifiée, des plantes étranges et un décor insolite de pierres calcaires. Ces œuvres, à la fois monumentales et discrètes, sont là pour le plaisir de vos yeux et de votre esprit.

Les paysages de l'archipel de Mingan ont, depuis longtemps, charmé l'imaginaire avec ses monolithes, qui exhibent fièrement leur silhouette de calcaire. Des croisières aux monolithes sont offertes à partir d’Havre St-Pierre.


La Dame de Napiaspiscau


Le chateau


L'indien

La végétation est tout aussi intéressante en Minganie. Vous y trouverez de belles plantes carnivores comme le drosera, la saracénie pourpre, la grassette vulguaire ainsi que plusieurs espèces d’orchidées. Ne manquez pas de gouter aux fabriqués avec de la chicoutai (plaquebière). Plantes abondantes dans les nombreuses tourbières qui longe la 138 entre Mingan et Havre St-Pierre.


Saracénie pourpre (plante carnivore)


Plaquebière (Chicoutai)

Dans la région de l'archipel de Mingan, différents facteurs favorisent la biodiversité. Une eau froide contient plus d'oxygène qu'une eau chaude. La présence d'eau froide en surface, occasionnée par les courants de marées, par les vents dominants et par un relief sous-marin particulier contiennent donc une plus grande quantité d'oxygène et la possibilité d'une vie animale et végétale plus importante.

Cette richesse attire une faune diversifié d’une beauté exceptionnelle ou les animaux forestiers côtoient ceux du bord de la mer ainsi que ceux qui vivent dans les eaux du Golfe St-Laurent.

La région compte une douzaine d’espèces d’oiseaux marins. La plus prisée par les photographes est sans doute le Macareux moine. Avec son allure de clown et son bec aux couleurs vives, ce petit oiseaux hoche fréquemment la tête d’où son surnom de « calculot », qui nous laisse croire qu’il calcule.


Macareux moine

Pour voir de près ce bel oiseau, vous devez vous rendre à Longue-pointe-de-Mingan. Ce petit village situé à 2h15 de Sept-Îles est accessible par la route 138 qui déssert la Côte-nord jusqu’à Nathasquan.

Vous y retrouverez 2 transporteurs qui vous amèneront sur l’Île aux Perroquets. Une traversée d’une vingtaine de minutes qui n’est pas toujours de tout repos car la mer est capricieuse en Minganie.

Les 2 transporteurs offrent de l’hébergement. Celui que je vous recommandes c'est La Famille Vibert vous pourrez louer des maisonnettes, des motels, des roulottes ou même faire du camping.







L’autre bateleur, La famille Loiselle, tient un gros camping à la sortie du village. Elle loue aussi des condos, des roulottes et 2 maisons.

Parmi les autres espèces d’oiseaux que vous rencontrerez, l’Eider à duvet est très abondant.


Femelle Eider à duvet surveillant les alentours pendant que ses canetons se reposent.

Sur l’Îles aux perroquets, en plus des Macareux nichent du petit pingouin, du Guillemot à miroir et quelques couples de Guillemot marmette.


Guillemot marmette qui est passé en vol près de l’Île aux Perroquets.

Vous y trouverez aussi une colonie de Sterne arctique tout près de l’Iles aux perroquets.


Sterne arctique apportant une proie à sa progéniture.

Les eaux froides et riches attirent aussi plusieurs espèces de baleines (Rorqual à bosse, petit Rorqual, le Rorqual bleu et le marsouin commun) ainsi que 3 espèces de phoques (le phoque gris, le phoque commun et le phoque du Groenland).

Petit Roqual, photographié lors du transport vers l’Île aux Perroquets


Phoque gris qui se prélasse sur la plage.

Lors de votre visite, n’oubliez pas de vous promener en forêt. Un bel endroit relativement accessible à visiter est la Rivière Mingan. Si vous êtes chanceux, vous pourrez voir la montaison du saumon de l’Atlantique.


Saumon de l’atlantique qui remonte la rivière Mingan.

Vous pourrez aussi photographier les espèces de la forêt boréale, parulines, renard, ours noir, porc-épic, etc.


Paruline obscure sur une branche d’épinette noire.

En terminant, n’hésitez pas à vous rendre jusqu’à Havre St-Pierre et même Nathasquan. Vous y trouverez des paysages typiques du 50ième parallèle.

Bon séjour en Minganie!




Retour à la page des articles