Photographie nature au Texas (partie 1)
par Gilles Archambault

 


Ce résumé de notre voyage et de nos recherches représente l’expérience d’un seul voyage effectué à hiver 2014, hiver le plus froid que le Texas a connu dans les 10 dernières années. Il y a fort à parier que la situation soit différente en d’autres dates et pour d’autres années.

Le Texas est reconnu comme étant le meilleur endroit en Amérique du nord pour l'observation des oiseaux, principalement en période de migration. Par exemple, lors de la migration d'automne, de 100 000 à 400 000 rapaces peuvent être enregistrés en une seule journée dans la région de Corpus Christi.

Mais qu'en est-il pour la photographie en hiver?

En premier lieu, nous avons cherché quelles espèces pouvaient être vues en hiver au Texas:

•Rapaces en grand nombre
•Canards en grand nombre
•Toute la gamme des aigrettes, hérons, spatules, grues, bihoreaux
•Plusieurs limicoles
•Plusieurs espèces du Mexique traversent la frontière dans la région plus au sud

Par la suite, nous avons cherché sur Internet les principales destinations pour les observer avec possibilité de les photographier. En faisant une recherche sur Google du genre "Texas Bird Photography", on nous ramène 2 730 000 résultats. Évidemment, tout dépend du style de photo que l’on pratique. Nous avons donc cherché les endroits où il était possible de photographier les oiseaux de près sans être dans des environnements trop chargés. Et tout ça, en hiver en plus... Nous avons arrêté notre choix dans trois régions bien connues, soit:

•La région de Galveston située près de la côte du Golf du Mexique, région nordique du Texas
•La région de Houston, où est situé l'aéroport international
•La région de La Vallée de Rio Grande, soit la région la plus au sud du Texas ou les températures en hiver sont facilement 10° à 20° F supérieur à la région de Galveston.

On peut voir sur une carte que les régions visitées sont infimes comparées à la superficie du Texas.

Plusieurs constats

1.Le Texas n'est pas la Floride. La plupart des oiseaux sont plutôt nerveux comme au Québec et nous laissent difficilement les approcher.
2.Plusieurs oiseaux de la Floride sont absents ou peu nombreux au Texas. Par exemple, il y a peu d'anhinga, de balbuzard pêcheur ou de courlan brun.
3.La température est plus froide qu’en Floride. En moyenne, la température est 10 à 15° F plus froide au Texas qu’en Floride.
4.Les parcs et réserves du Texas foisonnent de tiques comme la plupart des endroits aux États-Unis et maintenant au sud du Canada d’ailleurs. Cette situation nous empêche de nous coucher dans l’herbe pour nous retrouver au niveau des oiseaux d’eau.
5.Des serpents de plusieurs espèces y habitent. Même si l’hiver, la plupart d’entre eux hibernent, il est impensable de marcher dans les hautes herbes dans l’espoir de se rapprocher d’un oiseau. Il est préférable de rester dans les sentiers.

Région de Galveston

La région de Galveston est reconnue dans le monde entier pour ces « fall out » légendaire en période de migration. D’ailleurs dans le film La grande année, c’est justement dans un des quatre sanctuaires d’oiseaux de High Island, situé dans la péninsule de Bolivar, que nos comparses accumulent un nombre incroyable d’oiseaux dans une journée spectaculaire de « pluie d’oiseaux ».

La région de Galveston est aussi reconnu pour ces grandes plages, remplies de limicoles au printemps et d’échassiers à longueur d’année. En fait, c’est dans cette région qu’il existe le plus grand nombre d’aigrette roussâtre de forme blanche aux États-Unis. Nous y trouvons tous les échassiers habituels de la Floride. Certaines espèces comme le Tantale d'Amérique arrivent seulement pour la nidification cependant et ne sont pas présent en hiver.

Aigrette neigeuse - Rollover Pass

Voici une liste non exhaustive des oiseaux relativement facile à trouver en hiver :

•Toute la gamme des hérons et aigrettes habituelles
•Spatule rosée
•Bihoreau gris
•Un grand nombre de buses à épaulette et à queue rousse
•De rares buses à queue blanche, balbuzards pêcheurs et éperviers
•Urubu à tête rouge
•Pie grièche migratrice
•Plusieurs espèces de bécasseau
•Échasses d'Amérique
•Courlis à long bec
•Plusieurs espèces de bruant

Bihoreau gris - Rollover Pass

Avocette d'Amérique en plumage d'hiver - Rollover Pass

Au nord de la région de Galveston, qui inclue la péninsule de Bolivar, se trouve un refuge d’oiseaux appelé Anahuac National Wildlife Refuge. Endroit merveilleux pour observer des oies et des canards, mais moins adapté pour la photographie, comme la plupart des parcs et des refuges d’ailleurs. Par contre, à l’entrée du refuge, un Moucherolle vermillon mâle se laisse admirer à une distance raisonnable pour la photographie. Je n’y ai pas trouvé de cache pour la photographie comme il en existe dans la plupart des parcs et réserves américains. Ce refuge comprend une zone marécageuse assez étendue. Comme nous circulons sur un chemin beaucoup plus haut que le niveau de l’eau, les photos sont prises en forte plongée et ici non plus, les oiseaux ne se laissent pas approcher facilement.

Entrée du refuge Anahuac National Wildlife Refuge

Les espèces présentes en hiver sont :

•Plusieurs espèces de buses, faucons et éperviers (principalement sur le chemin menant au refuge)
•Pie grièche migratrice
•Urubu à tête rouge
•Toute la gamme des hérons et aigrettes habituelles
•Quelques espèces de moucherolle
•Oie des neiges, de Ross, Oie rieuse
•Plusieurs espèces de canards barbotteurs
•Ibis blanc, à face blanche et falcinelle
•Quelques espèces de pics comme le Pic à ventre roux
•Grèbe à bec-bigarré et Grèbe minime
•Foulque d'Amérique
•Gallinule poule d’eau
•Plusieurs espèces de bruant

Buse à queue blanche juvénile sur le chemin menant au refuge

Moucherolle vermillon à l'entrée du refuge

La région de High Island, située au nord de la péninsule de Bolivar contient 2 refuges d’oiseaux. Principalement reconnu pour la migration des oiseaux et pour la nidification des échassiers, cette région était plutôt déserte lors de notre passage.

Région de Houston

À 45 milles au sud de Houston se trouve un parc formidable du nom de Brazos Bend State Park. Quelques espèces de canards, des grèbes, des pics, des Foulques d'Amérique, des Gallinules poule d’eau, des Cardinaux rouges, de nombreux alligators et des tortues peuvent être photographiés en hiver. Encore une fois, les oiseaux sont difficiles d’approche et une bonne focale est nécessaire. Par contre, l’environnement se prête un peu mieux à la photographie en ce sens que nous pouvons photographier les oiseaux d’eau relativement à leur niveau. Quoiqu’il faut faire attention aux tiques si on se couche dans l’herbe. Notez qu'il en coûte 7$ par personne pour entrer dans ce parc.

Entrée du parc Brazos Bend State Park

Vue d'un lac à Brazos

Quelques possibilités photographiques à Brazos


La suite de mon voyage.




Retour à la page des articles